Retrouvez-nous sur le nouveau site internet cameleondeslangues.be pour rester à jour! guillaumelp.wordpress.com ne sera plus actualisé!

 

Ce n’est un secret pour personne : apprendre une langue est loin d’être facile. Même le polyglotte le plus expérimenté l’admettra. C’est donc d’autant plus difficile pour une personne qui ne parle que sa langue maternelle et n’arrive toujours pas à parler une première langue étrangère. Beaucoup de gens suivent des cours dans des institutions scolaires pour apprendre une langue dans le cadre d’un cours (que ce soit à l’école, à l’université, ou ailleurs), car il y a là une aide avec un niveau spécifique. Beaucoup d’étudiants ont du mal à apprendre sans ces structures de cours, car il n’est pas facile de savoir que faire et à quel moment de son apprentissage afin d’apprendre correctement et voir du progrès. Afin de palier à ce problème, je vous propose ici une méthode par étapes pour structurer votre travail. A chaque étape, je vous mets ce que je ferais pour apprendre une langue, quelle qu’elle soit, en commençant de 0, pour atteindre un niveau vous permettant de comprendre presque tout et converser avec des natifs. Le temps nécessaire pour passer par toutes les étapes dépendra de chaque personne, de la langue, de l’expérience, …………. Il m’est donc impossible de vous dire si vous serez « bilingue » en 3 mois ou 1 an. Cependant, avec du travail régulier, et en suivant les grandes lignes de ce programme, vous devriez être capable de voir du progrès sans faire trop de sur place, et surtout, sans devoir payer un prof. Par contre, il faut être débrouillard et trouver les documents, livres, sources audios à travailler et étudier.

N.B. : cette liste est faite de façon globale. Je ne l’ai pas faite pour une langue précise ou une personne précise, bien qu’elle suive plus ma propre méthode d’apprentissage, que je développe depuis quelques années. Il est possible qu’elle ne vous convienne pas à 100%. Cependant, elle fonctionne (du moins avec moi).

Je dois également rajouter que, même si cette liste suggère de se concentrer sur une compétence à la fois (que de l’audition, ou de la lecture, ou de l’oral, …), les quatre compétences doivent être pratiquées régulièrement (bien qu’une compétence peut être pratiquée plus que les autres à certains stades de l’apprentissage). La seule règle « d’or », selon moi, est qu’il faut privilégier les compétences passives en début d’apprentissages, car elles assureront les automatismes plus tard

  1. Avant de commencer l’étude du vocabulaire ou de la grammaire, il est indispensable d’être à l’aise avec les sons et l’alphabet (dans le cas des langues employant des nouveaux sons ou un nouvel alphabet). Certaines méthodes de langues (Assimil ou Harrap’s) commencent par cela, en proposant des mots basiques qu’on peut lire et écouter.
  2. Étudiez les mots de bases (en phrases ou seuls (via duolingo par exemple)), cherchez éventuellement des listes de mots sur le net avec les 500 mots les plus fréquents par exemple. N’hésitez pas à faire des listes de mots (avec la phrase complète si vous le voulez, pour avoir du contexte), je les fais par google drive pour éditer le doc quand et où je veux sur mon smartphone
  3. Appropriez-vous les conjugaisons (et autres règles grammaticales) de bases: présent d’abord et passé ensuite, les 2 sont très important, les pratiquer, les répéter, conjuguer une multitude de verbes. Il est important de comprendre comment les temps sont formés. En général, il y a une logique. Observez aussi les groupes de verbes (ar/ir/er par exemple). Il faut classer les verbes et les temps pour les mémoriser. Étudiez des dizaines de formes sans aucun lien ne fonctionnera pas. Soit vous les étudiez dans via internet ou des livres, soit vous faites un tableau Word ou autre vous-même. Employez toujours une mise en page qui convient à votre façon d’étudier, avec laquelle vous êtes à l’aide, qui vous stimule et motive. Attention : ne pas oublier les verbes irréguliers de base. Ces verbes, souvent les mêmes dans toutes les langues, sont les plus fréquents et vous en aurez besoin dès le début de votre apprentissage. Repérez-les rapidement. Des applications sur smartphone tels que Spanish Verbs ou Italian Verbs vous donneront les conjugaisons de la plupart des verbes ainsi que les verbes qui sont partiellement ou totalement irréguliers. Normalement, vous aurez déjà étudié ces verbes via les listes de fréquences.
  4. Commencez à développer son vocabulaire avec les textes (ou vidéos, podcasts, … pratiquez autant l’audition que la lecture) et histoires écrites les plus simples possibles (avec assimil par exemple, des livres simplifiés tels que Pinguin Reader en anglais, Wablieft en néerlandais (ainsi que les VDM que j’ai traduites et nouvelles que j’ai écrites), lola lago en espagnol, … il existe aussi des méthodes tels que « 90 leçons en 90 jours » où vous avez des textes très court avec grammaire et exercices, avec un niveau qui augmente à chaque leçon, graduellement). Vous pouvez continuer les listes de mots, mais n’indiquez QUE les mots que vous avez vu dans un contexte ET qui reviennent régulièrement (ceux que vous voyez une seule fois par chapitre ne sont pas important à votre niveau). Etudier un mot sorti de nulle part n’est pas une bonne idée.
  5. Ne négligez pas les règles de grammaire. Bossez-les petit à petit, pas besoin de tout avaler d’un coup, et pas de panique si elles s’oublient, c’est normal. Soyez sélectif en étudiant, certains points de grammaire (subjonctif en espagnol) ne sont utiles qu’au niveau intermédiaire, tandis que d’autres sont importantes déjà avant (rejet et inversion en néerlandais, corrélatifs en espéranto, formation des questions avec « do » en anglais).
  6. Continuez à regarder des vidéos les plus simplifiées possibles avec sous titres dans la langue cible (ex : dialogues basiques de rencontres, il y a plein de vidéos sur Youtube sur dutchpod101, englishpod101, spanishpod101, ….). Regardez plusieurs fois les mêmes, jusqu’à connaitre certaines répliques par cœur, diminuer la vitesse avec un programme si possible. Continuer. N’hésitez pas à les mettre dans vos playlistes pour les écouter lors de vos transports, en faisant la cuisine et que sais-je encore.
  7. Alors que votre niveau augmente, vous pouvez augmenter votre « input» : abonnez-vous à des pages Facebook ou Youtube dans la langue cible, cela vous permettra d’être en contact avec la langue plus facilement. Ecoutez également la radio, des podcasts (Slowgerman pour l’allemand, Juliana Selem et Julia Jolie pour le portugais, The English we speak et English with Lucy pour l’anglais, Evildea pour l’espéranto, oneworlditaliano, Learn italian with Lucrezia, sgrammaticando et Alberto Italianoautomatico pour l’italien, Enzoknol et Dylanhaegens pour le néerlandais/hollandais, NotesinSpanish pour l’espagnol) (des listes complètes de toutes les sources que je connais sont disponibles dans le dossier « articles bibliographiques). Utilisez ces vidéos en fichiers MP3 à écouter en marchant, au fitness, ……………… pour augmenter votre input, et écoutez les mêmes vidéo plusieurs fois. A force, ça va payer. Faire cela jusqu’à ce que vous puissiez comprendre une grande partie de ce que vous entendez. A ce niveau, il est temps de développer l’oral.
  8. Commencez tout doucement l’oral! Une fois que vous comprenez une grande partie de ce que vous entendez, commencez à penser dans la langue pour les phrases les plus simples, même si c’est toujours les mêmes mots et phrases. Certains (et j’ai tendance à suivre cette technique), pratiquent déjà leur oral dés le début de l’apprentissage. C’est un choix personnel. C’est à vous de voir quelle méthode vous préférez. Attention, l’audition et la lecture doivent toujours primer en termes de quantité de travail, mais les compétences passives sont, selon moi, moins importantes à ce stade.
  9. Si vous êtes confortable avec le présent et passé, passez au futur et au conditionnel. Même si les temps plus avancés sont faciles à apprendre, attendez de maîtriser les temps plus basiques.
  10. Continuez toujours avec l’audition, trouvez quelques petites dizaines de podcasts à télécharger en MP3 sur le gsm. Les écouter en boucle, plusieurs fois chacun. Trouver des vidéos avec un rythme adéquat à votre niveau et une bonne prononciation. D’un natif. Ecouter durant les temps morts (voiture, bus, magasin, jogging, en marchant, en vélo, en faisant la cuisine, …). Il faut augmenter le niveau des audios dès que vous remarquez que vous comprenez tout avec aisance.
  11. Entre temps, lisez des trucs faciles, et augmentez la difficulté petit à petit. !! il faut comprendre au moins 80-90% du matériel qu’on emploi avant de prendre quelque chose de plus dure.
  12. Une fois que l’audition est (très) bonne et qu’on commence à comprendre sans trop de difficultés (95% de ce qu’on entend), on peut passer à la dernière étape, la plus importante : activer l’oral pour ne plus jamais le perdre. Se mettre à n’employer QUE la langue cible lorsque vous pensez (et lorsque vous parlez si, comme moi, vous parlez tout seul). Si vous le faites correctement, en l’espace de quelques jours seulement (bien que la durée pour cette étape soit relative), vous pourrez parler dans la langue sans difficultés, avec un niveau intermédiaire. Vous pouvez alors parler avec des natifs sans trop de difficultés.
Publicités